mercredi 16 novembre 2011

Fleurs de ruine, un roman de Patrick Modiano

La couverture illustrée
par une photo de Jacques Sassier

L'édition originale du roman
Fleurs de ruine est un roman de Patrick Modiano paru en 1991.

Première publication : Le Seuil, avril 1991.
Repris en poche, collection Points Seuil, avec successivement en couverture deux illustrations de Pierre Le-Tan puis une photographie de Jacques Sassier (2007).

Fin 2007, Points Seuil a réuni les trois romans Remise de peine, Fleurs de ruine et Chien de printemps dans un volume unique, accompagnés d’articles de presse et d’une postface de Nadia Butaud.
« La lecture des trois ouvrages devient vite obsédante. On traque les recoupements, cherchant un nom récurrent, une rue, une situation… Tout a été dit sur l’écriture de Modiano, ses évocations mélancoliques, cette façon de traquer le souvenir et de le rendre familier. Puis on lit ces trois livres et le plaisir nous submerge », commente Christine Ferniot dans "Télérama".

Présentation par l’éditeur
« Je m’étais assis à la terrasse de l’un des cafés, vis-à-vis du stade Charlety. J’échafaudais toutes les hypothèses concernant Philippe de Pacheco dont je ne connaissais même pas le visage. Je prenais des notes. Sans en avoir clairement conscience, je commençais mon premier livre. Ce n’était pas une vocation ni un don particuliers qui me poussaient à écrire, mais tout simplement l’énigme que me posait un homme que je n’avais aucune chance de retrouver, et toutes ces questions qui n’auraient jamais de réponse. Derrière moi, le juke-box diffusait une chanson italienne. Une odeur de pneus brûlés flottait dans l’air. Une fille s’avançait sous les feuillages des arbres du boulevard Jourdan. Sa frange blonde, ses pommettes et sa robe verte étaient la seule note de fraîcheur dans ce début d’après-midi d’août. A quoi bon tâcher de résoudre des mystères insolubles et poursuivre des fantômes, quand la vie était là, toute simple, sous le soleil ? »
(source : quatrième de couverture.)

Dédicace :
« Pour Zina
Pour Marie

Pour Douglas »


Patrick Modiano : "Dans Fleurs de ruine, j'ai voulu partir d'un fait divers authentique de l'année 1933, le suicide d'un jeune couple rue des Fossés -Saint-Jacques, mais je n'ai pas pu m'empêcher de revenir aux années d'Occupation, et à mon père. Je voulais faire du reportage, il a été brouillé une fois encore par mon histoire." 
(Propos recueillis par Jérôme Garcin, "L'Evénement du jeudi", 4-10 avril 1991). 

Personnages cités : Gérard de Nerval, Pacheco, Eddy Pagnon, Urbain et Gisèle T., etc.

Lieu cité : 1 rue Lord-Byron
La première couverture
illustrée par Pierre Le-Tan

La deuxième couverture
illustrée par Le-Tan

1 commentaire:

  1. Patrick Modiano dit: “je voulais faire du reportage”. En effet ce livre ne raconte pas une histoire mais divers faits réels liés les uns aux autres. Il s’agit d’une chaîne d'histoires, dont aucune arrive à une conclusion : pour commencer il y a l'histoire du couple tué en 1933, après nous trouvons Pacheco/lombard et enfin voici Jacqueline. Lombard a vu le couple et Jacqueline a connu Lombard : un véritable reportage enchaîné.

    RépondreSupprimer