dimanche 1 juillet 2018

Une nouvelle préface signée Patrick Modiano


Un nouveau texte de Patrick Modiano est annoncé pour le 6 septembre : une préface au livre Police des temps noirs, France 1939-1945, de Jean-Marc Berlière (éditions Perrin). 

Jean-Marc Berlière est historien, spécialiste de l’histoire des polices en France et professeur émérite à l’université de Bourgogne. Il est l'auteur chez Perrin de plusieurs livres consacrés à l'Occupation, en particulier Policiers français sous l'Occupation (2009) et Liaisons dangereuses, Miliciens, truands, résistants, Paris 1944, publié en 2013. 

"Après 35 ans de recherches sur un objet dont le moins que l’on puisse dire est qu’il n’encombrait pas alors l’historiographie française, et près de 25 ans passés dans les archives de la période de l’Occupation, il m’a semblé prudent (l’âge venant), sinon urgent, de livrer une sorte de bilan sur un sujet et une question encombrés d’erreurs, d’approximations, de fantasmes et d’idées reçues, explique Jean-Marc Berlière sur son blog. Lassé (agacé ?) des confusions systématiques entre Milice française et milices, services officiels et officieux de police, Sipo-SD et « Gestapo », PJ et RG, BS et SAP, etc., j’ai tenté en près de 120 notices et 1400 pages de mettre un peu d’ordre et d’apporter un peu de rigueur et de précision dans des domaines obscurcis par des affirmations et des erreurs innombrables."

Sans être historien, Patrick Modiano connaît bien l'histoire des différents services de police qui se croisaient et se faisaient parfois concurrence durant l'Occupation. Cette histoire, notamment celle de la "Gestapo française" de la rue Lauriston, a nourri une grande partie de son oeuvre.

samedi 2 juin 2018

Trois rencontres autour de Modiano au Marathon des mots

Porfirio Rubirosa en couverture, juillet 1959
Le festival Le Marathon des mots, organisé à Toulouse du 28 juin au 1er juillet, propose trois rencontres autour de l'oeuvre de Patrick Modiano. 

-Le 29 juin à 17h, lecture de textes de Patrick Modiano par le comédien Patrick Abéjean, et entretien avec Denis Cosnard à propos notamment de Remise de peine et de Dora Bruder.

-Le 30 juin à 11h, discussion avec Denis Cosnard et Cédric Meletta, auteurs de biographies consacrées l'une à Frede, l'autre à Porfirio Rubirosa, deux figures tout droit sorties de romans de Modiano.
"Vous souvenez-vous de Frede et Porfirio Rubirosa ? La « brune aux cheveux courts, au corps gracile, au teint pâle », égérie lesbienne du Paris des années 50, le diplomate et play-boy dominicain font partie des personnages réels qui, de Remise de peine à Rue des boutiques obscures, reviennent régulièrement dans les romans de Patrick Modiano. Denis Cosnard (Frede, Equateurs) et Cédric Meletta (Tombeau pour Rubirosa, Séguier) leur consacrent des biographies." 


-Le 1er juillet à 14h30, Jacques Bonnaffé et Marie Bunel lisent Souvenirs dormants de Patrick Modiano (Gallimard)

Couverture du disque Frede présente une soirée au Carroll's

samedi 17 mars 2018

Patrick Modiano revient à la chanson




Auteur dans sa jeunesse des paroles de plusieurs dizaines de chansons dont Étonnez-moi Benoît, créé par Françoise Hardy il y a cinquante ans, Patrick Modiano revient exceptionnellement à cet exercice. Il signe le texte du dernier des dix titres de Pauvre chanson, le cinquième album de sa fille Marie, sorti en février 2018. 

Ce titre, Le chien noir du chagrin, est cosigné par Patrick Modiano pour les paroles, Marie Modiano pour la musique. Il constitue un cas à part : toutes les autres pistes de l'album associent des textes de Marie Modiano à des musiques du duo franco-suédois Marie Modiano-Peter von Poehl. 

"Après tout ce temps, tu as oublié 
Le nom de la rue 
Mais il te guidera jusqu'au bar 
Où il n'y avait jamais personne
Un chien qu'on appelait
Le chien noir du chagrin 
Le chien noir du chagrin. (...)" 

Le texte de cette chanson est inclus dans le recueil de poèmes de Marie Modiano Pauvres Chansons et autres poèmes publié simultanément par les éditions Gallimard (Collection L'Arbalète, 128 pages).

Comment est né ce duo père-fille ? "Cela faisait un moment qu'on s'était dit, un peu comme cela en l'air, qu'on allait écrire des chansons ensemble, et finalement ça s'est fait, a raconté Marie Modiano, interviewée sur RFI en mars 2018. Un jour, il m'a apporté deux ou trois textes, et puis j'ai commencé à en mettre en musique certains (...). J'aime beaucoup communiquer par le travail et j'ai l'impression que quand on travaille avec les gens qu'on aime, c'est une manière d'être encore plus ensemble, que ce soit avec ma mère en écrivant les paroles de Miraggio, ou mon père. Là, je travaille aussi avec ma sœur, on a écrit une pièce de théâtre... C'est une manière parfois, si on est un petit peu pudique dans la vie de communiquer. Après cela en fait un objet, et c'est encore mieux." 

Le "chien noir du chagrin" n'est pas un nouveau venu dans l'univers modianesque. Ce personnage figurait déjà en bonne place dans Dieu prend-il soin des bœufs ?, un livre de Patrick Modiano (texte) et Gérard Garouste (lithographies) publié en 2003.

mercredi 3 janvier 2018

A vendre, un inédit de Modiano

Page de titre du scénario de L'Instinct de mort

Voici une rareté, un texte inédit cosigné de deux auteurs que tout pouvait paraître opposer : Michel Audiard et Patrick Modiano. A la fin des années 1970, les deux hommes ont rédigé ensemble, avec l'aide de Philippe Labro, le scénario d'un film sur le gangster Jacques Mesrine, inspiré de son autobiographie L'Instinct de mort (Lattès, 1977). Le film, conçu pour Jean-Paul Belmondo et à sa demande, n'a jamais vu le jour.


De cette étonnante aventure, subsistent une suite dialoguée de 84 pages, et un découpage technique de 146 pages assorti de quelques corrections de la main de Michel Audiard. 

Ces deux documents ont été vendus aux enchères en 2016, bien après la mort de Michel Audiard (1920-1985), en même temps que de nombreux autres souvenirs du fameux dialoguiste, dont un exemplaire de Rue des boutiques obscures et un autre de Livret de famille que lui avait dédicacés Patrick Modiano

Ils sont de nouveau aujourd'hui mis en vente par Guillaume Daban et la librairie Lardanchet. 

Grand bibliophile, Guillaume Daban a constitué pendant dix ans sa "bibliothèque idéale" en littérature française contemporaine. Il a ainsi réuni des exemplaires rares - grands papiers, ou enrichis d'un envoi autographe - d'une cinquantaine de titres majeurs. On trouve dans cette bibliothèque de rêve devenue réalité un tirage de tête de La Vie mode d'emploi de Georges Perec, un exemplaire de L'Usage du Monde dédicacé par Nicolas Bouvier, un des 15 premiers exemplaires des Mots de Jean-Paul Sartre, etc. 

Patrick Modiano est doublement représenté dans ce magnifique et passionnant catalogue, préfacé par Jean Echenoz. 

Une édition originale d'Un Pedigree, dédicacée à Julien Gracq ("Pour Julien Gracq, avec toute mon amitié, Patrick Modiano"), est proposée à 2800 euros. 

Et un lot provenant de la bibliothèque de Michel Audiard associe une édition originale de L'Instinct de mort, le scénario d'Audiard et Modiano, le découpage technique, ainsi que la copie d'une lettre tapuscrite de Jacques Mesrine à Jean-Paul Belmondo datée du 20 janvier 1978. Prix de cette rareté : 3500 euros.

mercredi 20 décembre 2017

Vingt minutes de discussion à propos de Modiano


Vingt minutes de discussion avec Anne-Marie Baron et Jonathan Siksou à propos de Patrick Modiano, le 20 décembre sur RCJ, à l'occasion de la sortie de Souvenirs dormants et de Nos débuts dans la vie