vendredi 11 novembre 2011

Dominique Zehrfuss & Patrick Modiano

Dominique Zehrfuss devant
une aquarelle de Pierre Le-Tan
Née à Paris en 1951, Dominique Zehrfuss est l’épouse de Patrick Modiano. Fille unique d'un architecte de renom, Bernard Zehrfuss, et de son épouse Simone, une juive tunisienne à la fois belle, passionnée, tyrannique et dépressive, Dominique Zehrfuss a suivi des études de peinture.


Son mariage avec Patrick Modiano a eu lieu à Paris le 12 septembre 1970, alors qu'elle est encore mineure.
"Je garde un souvenir catastrophique de la journée de notre mariage. Il pleuvait. Un vrai cauchemar. Nos témoins étaient Queneau, qui avait protégé Patrick depuis son adolescence, et Malraux, un ami de mon père. Ils ont commencé à se disputer à propos de Dubuffet, et nous on était là comme devant un match de tennis ! Cela dit, ça aurait été amusant d’avoir des photos mais la seule personne qui avait un appareil a oublié de mettre la pellicule. Alors il ne nous reste qu’une seule photo, de dos et sous un parapluie!" (Interview à "Elle", 6 octobre 2003)

Créatrice de bijoux, dessinatrice, elle a illustré trois livres cosignés avec Patrick Modiano :
-Une aventure de Choura
-Une fiancée pour Choura
-28 Paradis 
(et sa suite 28 Enfers, sur des textes de Marie Modiano) 


Elle a également illustré Je t’écris, de Géva Caban (éditions Gallimard, 1987), et 365 contes de gourmandise, de Luda (éditions Hatier, 1989).

"J’ai mon propre univers. Je suis une manuelle, je peins des miniatures, je dessine des bijoux, j’ai toujours eu un petit bureau où je peux m’isoler. (…) Cela ne nous a pas empêchés de faire deux livres ensemble (…). On pensait que ce serait comme Tintin, qu’il y en aurait quinze autres, « Choura se remarie », « Choura grand-père », « Choura aviateur », mais bon, ça s’est arrêté, ce n’était pas un drame."
 (Interview à "Elle", 6 octobre 2003)

Dominique Zehrfuss a publié le 2 septembre 2010 un premier récit autobiographique, Peau de caniche, au Mercure de France, filiale de Gallimard (publication en collection de poche folio-Gallimard en avril 2012).

"Cent pages suffisent à Dominique Zehrfuss pour lézarder l'image pieuse de ses jeunes années, explique Jérôme Garcin sur son blog. Car elle fut, en apparence, une petite fille aimée et heureuse. Ses parents étaient riches, cultivés, et ils croisaient du beau monde (Saint-Exupéry, Beauvoir, Miró, Bourguiba). La vérité est plus cruelle : la mère était une despote qui tyrannisait son architecte d'époux et confiait sa fille à des nurses successives. (…) La fillette, qu'on baptisa catholique, souffrait tellement qu'elle cherchait l'échappée dans le whisky pur et qu'elle avala, une nuit, soixante comprimés d'Immenoctal. « Tout cela, c'est de la vieille histoire », soupire Dominique Zehrfuss dans une phrase très modianesque. Elle aurait pu ajouter, parodiant son mari : pour en finir avec une enfance qui n'était pas la sienne."

Dominique Zehrfuss
A lire : une interview donnée par Dominique Zehrfuss à "Point de vue" en 2010, à l'occasion de la publication de ce livre.

Plusieurs romans de Patrick Modiano sont dédicacés à Dominique : Remise de peine, Chien de printemps

Patrick Modiano et Dominique Zehrfuss ont eu ensemble deux filles, Zina et Marie.

Voir aussi : Françoise Hardy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire