dimanche 11 juin 2017

Ed van der Elsken dans le Café de la jeunesse perdue

Chez Moineau en 1956, par Ed van der Elsken 

Le musée du Jeu de Paume, à Paris, présente du 13 juin au 24 septembre 2017 la première rétrospective consacrée en France à Ed van der Elsken (Amsterdam, 1925-Edam, 1990), une figure unique de la photographie et du cinéma documentaire néerlandais. 

Son travail n'est pas sans lien avec celui de Patrick Modiano. Le café parisien qui sert de cadre au roman Dans le café de la jeunesse perdue, paru en 2007, est en effet très directement inspiré de Chez Moineau, l’un des bistrots les moins chers de Paris dans les années 1950. Situé rue du Four, au cœur de Saint-Germain-des-Prés, il fut à l’époque le quartier général d’une bande de jeunes fauchés dont l’un devint fameux : Guy Debord. Parmi eux figuraient aussi Fred (Hommel) et Jean-Michel (Mension), cités dans le roman. 

Pierre Feuillette (Jean-Michel) et Paulette Vielhomme (Claudine)
s’embrassant au café Chez Moineau, Rue du Four
Ed van der Elsken, jeune photographe alors installé à Paris, partagea un temps la vie de la tribu qui passait ses journées chez Moineau, et publia un album de photos prises sur place: Love on the Left Bank (Amsterdam, éd. de Bezige Bij, 1956), traduit sous le titre Une histoire d’amour à Saint-Germain-des-Prés. C’est à Ed van der Elsken que fait allusion Modiano au début du roman. 

Sur ses clichés apparaît notamment une jeune fille brune surnommée Kaki, qui a servi de modèle pour Louki, le personnage central de Dans le café de la jeunesse perdue

L'exposition du Jeu de Paume présente certains des clichés pris chez Moineau qui ont inspiré Modiano.

Jean-Michel Mension  par Ed van der Elsken (1953)
Jean-Michel Mension et Fred Hommel
devant le Mabillon
par Ed van der Elsken (1953) 

Musée du Jeu de Paume 
1, place de la Concorde · 75008 Paris

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire