jeudi 3 novembre 2011

La Polka, une pièce de Patrick Modiano

L'affiche de la pièce (1974)

La Polka est une pièce de théâtre, restée inédite, de Patrick Modiano.



Elle a été créée au théâtre du Gymnase, à Paris, le 15 mai 1974, dans une mise en scène de Jacques Mauclair, avec notamment Marc Dudicourt, René Clermont, et Jean Leuvrais.

Le texte, initialement intitulé Has Been, fut rebaptisé La Polka un mois à peine avant les premières représentations. 

La pièce "n’a aucun succès, même d’estime : partant d’une image déjà peu théâtrale –un médecin calqué sur le docteur Petiot qui se suicide au gaz pendant que défilent devant lui les spectres de son passé-, l’auteur n’arrive ni à créer une tension dramatique, ni à surmonter la difficulté qu’il y a à rendre sur scène les glissements temporels et l’onirisme inhérents à sa conception du monde. Cette tentative de théâtralisation d’une vision essentiellement intérieure échoue et, de l’aveu de l’auteur lui-même, la pièce est ‘un véritable désastre’"(extrait de C.W. Nettelbeck, P. Hueston, Patrick Modiano pièces d’identité, 1986).


Marc Dudicourt en 1975
Patrick Modiano mentionne la pièce dans sa notice du « Who’s Who », mais elle ne figure pas dans les listes de textes « du même auteur » qui accompagnent ses livres.

"Le moins que l’on puisse dire est que le regard de Modiano sur le théâtre est peu approfondi. D’aucuns verront peut-être là l’expression d’une rancœur chez celui qui, en 1974, se risqua à écrire et à faire jouer une pièce, La Polka, que la critique éreinta!" (Thierry Laurent, L’œuvre de Patrick Modiano : une autofiction).

On trouve dans l’œuvre de Modiano plusieurs références à la polka :

-Le disque Fonds de tiroir 1967 comporte une chanson intitulée La Polka des grosses dames.
-L’Aspire à cœurs, chanson pour Régine (1969) évoque aussi la polka : "Ils avaient besoin d’une âme sœur / pour danser la polka des cœurs"
-Dans Villa Triste, le narrateur évoque La Polka des menottes (1957), un film policier de Raoul André, produit par Sacha Gordine, avec notamment Jean Lefèbvre, Claude Rich, André Versini, Pascale Audret, Simone Berthier, René Blancard, Pierre Dac et Francis Blanche.

Un chapitre de Dans la peau de Patrick Modiano, de Denis Cosnard (Fayard, 2011) est consacré à La Polka, son échec et la façon dont l'auteur est revenu au théâtre avec Poupée Blonde

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire