vendredi 11 novembre 2011

Hughes de Courson, complice musical de Modiano

La couverture du disque Fonds de tiroir 1967
Musicien et producteur de disques français, Hughes de Courson raconte être né dans « une famille de militaires, des hobereaux aristos du Pas-de-Calais ».
 

Pendant ses études au lycée Henri-IV, il rencontre Patrick Modiano. Devenus amis, ils écrivent ensemble des chansons. "Nous étions ensemble en hypokhâgne. Il écrivait déjà très bien et moi je gratouillais de la guitare. Nous avons commencé un peu par hasard, lui à écrire, moi à composer des ritournelles" (in "Lire", "Ces écrivains qui connaissent la chanson", septembre 1997).

Sortiront notamment de cette collaboration 4 chansons pour Françoise Hardy, une pour Henri Seroka, et un disque commun, Fonds de tiroir 1967.

Après le lycée français de Madrid, "je suis venu à Paris pour continuer mes études, et j’étais en classe avec Patrick Modiano ; c’est alors que nous avons commencé à écrire des chansons. Nous les avons confiées à Jean-Max Rivière et Gérard Bourgeois, qui avaient leur propre maison d’édition, et un jour, ils ont fait écouter Etonnez-moi Benoît à Françoise, qui l’a tout de suite aimée, et donc chantée. Par contre, nous ne l’avons connue qu’un an après."
(in Françoise Hardy, superstar et ermite, par Etienne Daho et Jérôme Soligny, éd. Jacques Grancher, 1986).

Hughes de Courson fera ensuite office de gérant de l’éphémère société de production créée par Françoise Hardy, Asparagus. En 1974, il produira le disque de Françoise Hardy
Entr’acte.

Hughes de Courson
"J’avais un ami qui travaillait dans une maison d’édition musicale. Il éditait des choses très hétéroclites. Comme des accordéonistes avaient besoin de paroles pour s’inscrire à la Sacem, j’ai donc écrit pour André Verchuren mais aussi des chansons et des adaptations pour Françoise Hardy" (interview de Patrick Modiano au Club du Grand livre du mois, 24 avril 2001).


Hughes de Courson participe ensuite à la fondation du groupe de musique folk Malicorne avec Gabriel et Marie Yacoub (1974), puis compose des disques mêlant Bach et la musique africaine, Mozart et l’Egypte, etc.

En 1976, il a composé la bande originale du film Je suis Pierre Rivière, de Christine Lipinska.

Dans 
Poupée blonde, Patrick Modiano glisse une allusion à sa collaboration avec son ami : "La musique est de Hugues de Courson", précise le livret-programme de cette pièce de théâtre.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire