dimanche 6 novembre 2011

Memory Lane, de Patrick Modiano

La couverture de l'édition de poche
illustrée par Pierre Le-Tan
Memory Lane est le titre d'un récit de Patrick Modiano.
Publié initialement dans la "Nouvelle revue française" (n°334, novembre 1980), ce texte a ensuite été édité en livre, avec des dessins de Pierre Le-Tan assortis de quelques légendes originales (Hachette, novembre 1981).
Repris en collection de poche Points Seuil, 1983.

Traduction en néerlandais, éditions De Arbeiderspers (1983).

"En soixante-dix pages, on découvre la quintessence de Patrick Modiano : des souvenirs entre chien et loup, un parfum d’intrigues illicites, la nostalgie d’un passé dont on se rappelle les apparences fugitives et derrière lesquelles on soupçonne des drames, de rudes amours, des angoisses et des plaisirs sans avenir."
(extrait d’un article de Jean-François Josselin, "Le Nouvel Observateur", repris en dernière de couverture de l’édition de poche).

Dédicace : "à la mémoire du docteur Nguyen-Manh-Don"


Parmi les dessins de Pierre Le-Tan, celui d'un marin présenté comme étant "peut-être l'assassin d'Oscar Dufresne" a visiblement été inspiré par une photographie prise par Raymond Voinquel (elle est reproduite dans le livre Paris Gay 1925 de Gilles Barbedette et Michel Carassou, Presses de la Renaissance, 1981). 

Le dessin de Pierre Le-Tan
La photo de Raymond Voinquel
Personnages du livre : Bourdon, Claude Delval, Christian Winegrain
A lire à propos du meurtre d'Oscar Dufresne : Oscar Dufrenne et son mystérieux marin sur le blog Les Diagonales du temps.


Memory Lane est aussi le titre d'un film sorti en 2010, le premier long-métrage de Mikhaël Hers, un réalisateur fin connaisseur de Modiano. Auparavant, Mikhaël Hers avait notamment adapté un chapitre de De si braves garçons pour un moyen-métrage intitulé Charell. 



La traduction du livre parue aux Pays-Bas 

1 commentaire:

  1. J'ai adoré le film de Mikhaël Hers. Je l'ai vu deux fois. J'ai encore envie de le revoir…
    Et dire que je n'ai pas lu le livre de Modiano portant ce titre et illustré par Pierre Le Tan ! Mais cela ne saurait tarder…

    RépondreSupprimer