mardi 6 juin 2017

Deux livres de Modiano annoncés pour octobre

Modiano à Stockholm en 2014
Assez silencieux depuis le Prix Nobel de littérature qui lui a été attribué en octobre 2014, Patrick Modiano s'apprête à publier non pas un, mais deux nouveaux livres. C'est en tous les cas ce qui a été annoncé aux libraires, et dont on trouve désormais la trace sur les sites des principaux distributeurs de livres, comme Amazon

Ces ouvrages jumeaux, publiés comme les précédents par Gallimard, sont promis à ce stade pour le 26 octobre. 

Leurs titres : "Souvenirs dormants" et "Nos débuts dans la vie". 

Ces intitulés liant mémoire et recherche des origines ou d'un passé lointain, paraissent éminemment modianesques. Le second évoque en particulier ce passage de Quartier perdu (1985) : "Ne vous inquiétez pas : tous ces gens qui ont été les témoins de vos débuts dans la vie vont peu à peu disparaître. Vous les avez connus très jeune, quand c'était déjà le crépuscule pour eux." 

Il fait aussi songer à ces deux phrases extraites de Dans le café de la jeunesse perdue (2007): "Nous finissions par ne plus très bien savoir, Louki et moi, ce que nous faisions là au milieu de tous ces inconnus. Tant de gens croisés à nos débuts dans la vie, qui ne le sauront jamais et que nous ne reconnaîtrons jamais."

C'est la première fois que Patrick Modiano doit publier ainsi deux ouvrages simultanément. 

4 commentaires:

  1. Merci, Denis, de cette très bonne nouvelle. J'ai adoré "Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier" (mais je les aime tous, les romans de Patrick, et je les relis souvent, bien que je lise aussi autre chose, tout de même :)…) J'avoue que je me demandais ce qu'il devenait, et qu'il me manquait, si j'ose dire, depuis octobre 2014. Quel bonheur d'apprendre ça ! L'automne sera beau :)

    Je me suis procuré "Frede", mais ne l'ai pas encore lu. J'ai hâte d'en trouver le temps, mais cela ne saurait plus tarder. Et je m'en fais une joie.

    Amicalement.

    RépondreSupprimer
  2. Quelle belle nouvelle !!! cela me rend heureuse, je craignais qu'après le Nobel il ne fasse silence comme Le Clézio.
    Je l'aime.

    RépondreSupprimer
  3. Vous évoquez avec raison "Quartier perdu" et "Dans le café de la jeunesse perdue" à propos de "Nos débuts dans la vie".
    Mais l'expression renvoie aussi aux mots sur lesquels se clot "La Petite Bijou". La dernière page de ce roman est d'ailleurs pour moi la plus belle fin de livre que je connaisse.
    En fait "Nos débuts dans la vie" pourrait s'appliquer à toute l'oeuvre de Modiano.

    Pierre

    RépondreSupprimer