lundi 26 décembre 2011

Généalogies d’un crime, avec Patrick Modiano



Généalogies d’un crime est un film français de Raoul Ruiz, sorti le 26 mars 1997, avec Catherine Deneuve, Michel Piccoli, Melvil Poupaud, Andrzej Seweryn, Bernadette Lafont, Monique Melinand, Hubert Saint-Macary, Mathieu Amalric… et Patrick Modiano. 

Durée: 93 minutes
Ours d’argent au festival de Berlin 1997
Scénario : Pascal Bonitzer.
Producteur : Paolo Branco.

Patrick Modiano interprète dans ce film un petit rôle, celui de l’ex-mari de Catherine Deneuve. Il apparaît au crématorium, quand on incinère son fils, mort dans un accident de la route [comme Françoise Dorléac, la sœur de Catherine Deneuve].

L’idée de proposer ce rôle revient à Catherine Deneuve.
"Il se trouve que le rôle était court et c’était celui d’un écrivain. J’ai donc pensé à Modiano à cause de sa fragilité, de son côté décalé, de sa nature d’éternel rêveur, et j’ai aimé le sentir à mes côtés. (...) Je trouve Modiano extraordinaire avec son petit foulard, ses lunettes noires, ses grands airs à la fois empruntés et protecteurs. (…) Au même moment, c’est vrai, il écrivait ce texte sur ma sœur. Il y a beaucoup d’inconscient dans cette scène !"
(Interview de Catherine Deneuve au "Nouvel Observateur", 1997).

Patrick Modiano : "C’était la première fois que je faisais l’acteur, sûrement la dernière d’ailleurs… Mais les lieux ont une telle importance pour moi… J’étais impressionné que le tournage se passe dans cet hôpital psychiatrique de Ville-Evrard, où Artaud a été interné… Je crois beaucoup à ce genre de coïncidence, qu’il ait lui-même tourné dans des films et qu’il ait été enfermé là, c’est étrange… Et puis, on entendait des hurlements pendant qu’on tournait, il y a des malades encore maintenant, je me disais que ce n’était pas un hasard et tout ça se mélangeait dans ma tête… Mais ce que j’aimais, c’était l’attitude de Raoul Ruiz, il gardait toujours son calme, n’élevait jamais la voix, il avait une certaine douceur… comme les plus grands metteurs en scène, je crois."(Interview aux "Inrockuptibles", 1997).

Pour en savoir plus sur Patrick Modiano et le cinéma

Aucun commentaire:

Publier un commentaire